Les doux dingues.

La photographie en Grand format, première rencontre
à la Seyne sur Mer.
          Samedi 22 mars 2014, huit photographes se sont réunis dans une des salles de la base nautique, à St Elme. Rien de bien particulier à signaler sauf que, ce sont de «doux dingues». Oui «doux dingues», c’est sans doute ce que pensent les promeneurs lorsqu’ils les voient, sous leur voile de visée, à cadrer sur un dépoli, derrière un soufflet parfois long comme un jour sans pain. Ces photographes prennent leur temps, pas tant pour déployer leur chambre photographique, que pour cadrer, faire la mise au point, jouer avec la loi de Scheimpflug, mesurer la lumière et immortaliser le sujet choisi sur un plan film.
          Ces photographes atypiques sont plus nombreux à travers le monde que ce que l’on peut croire. En France, beaucoup se retrouvent grâce à un site internet ( http://www.galerie-photo.com/) et échangent autour de technique, d’esthétique et d’information. Des congrès et des rencontres physiques sont fréquemment organisés.
          A l’instar de ce qui se pratique dans d’autres régions Françaises, ils ont décidé de se rencontrer afin de mettre un visage sur un nom ou un pseudonyme.
          La journée n’était pas particulièrement propice à leur pratique puisque la pluie fut de la partie toute la journée. Ils en ont profité pour mieux faire connaissance, parler tour de main, sujets de prédilection, matériel. Certains d’entre eux ont publié des livres ou coffrets d’art. Une part importante des échanges s’est faite autour des moyens de restitution de l’oeuvre photographique. Différentes techniques ont été abordées, telles que la cyanotypie, l’oléotypie et beaucoup plus rare, l’héliogravure au grain. Le tirage sous agrandisseur n’a pas été oublié, pas moins que l’impression numérique en 50 x 60 centimètres.
          Ils réitéreront sans doute ce rassemblement et tiennent à remercier monsieur le Maire de la Seyne sur mer et le service des sports pour leur avoir mis à disposition cette salle dans ce cadre fabuleux des Sablettes.

4 réflexions sur “Les doux dingues.”

  1. Ces rencontres entre passionnés sont toujours intéressantes et l’occasion de partager et échanger les passions et expériences de chacun. Malheureusement plus difficiles à organiser dans la région parisienne pour plusieurs raisons locaux et couts en particulier.
    Salut à mon ami Claude
    Daniel Bouzard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s